La maison STARCK des 3 Suisses

"Cette maison-là c’est un petit peu la maison schématique de l’enfance que je n’ai pas eu, c’est à dire que je dois sûrement régresser, ou alors j’ai atteint peut-être, l’inconscient collectif"

Philippe STARCK - 1994

Au début des années 90, Philippe Starck décide de proposer aux clients des 3 Suisses les plans de sa propre maison faite de bois, de verre et de zinc. Il s’agit d’une expérience unique, présentée sous la forme d’un coffret en bois contenant tout le nécessaire permettant de construire l’édifice.

MAISON  STARCK 3 SUISSES

La maison 3 Suisses dessinée par Philippe STARCK en 1994 - La Starckhouse

PhotoJacques DIRAND - catalogue 3 Suisses 94-95

MAISON STARCK

A partir des années 80, le spécialiste de la vente par correspondance "les 3 SUISSES" collabore avec le designer Philippe Starck pour créer une gamme d’objets d’intérieurs exclusivement réservée à ses clients. Une multitude d’objets "design" entre ainsi dans les foyers français.

 

C’est en 1992, avec le soutien inconditionnel de Daniel Richard (à cette période Président des 3 Suisses) que Philippe Starck décide de concrétiser un rêve qu'il mûrit depuis de nombreuses années : proposer aux français, les plans d'une maison honnête, sentimentale, accessible financièrement, faite de matériaux nobles qui ne vieillissent pas mais se patinent avec le temps. Pour Philippe Starck, il s’agit avant tout d’un acte politique, un pavé dans la mare visant à dénoncer une loi abusive permettant aux grands constructeurs de monopoliser le marché français.

 

Finalisé par un concepteur, l'architecte urbaniste et scénographe Patrick Bouchain, et par deux architectes, Loïc Julienne et Jean Marie-Mandon, le projet est proposé à la vente sous forme d’un coffret en bois contenant entre autres, les plans de conception, une notice descriptive, le carnet de notes de Philippe Starck, qu’il a tenu lors de la construction de sa propre maison, une cassette vidéo relatant la genèse et la construction de l'édifice. Il sera produit à un peu plus de 500 exemplaires, et sera en vente durant 6 mois, période de validité du catalogue des 3 Suisses.

Le 08 janvier 1993, lors d’une interview, Daniel Richard, nous livre les contours du projet Starckhouse:

«Ce sera une maison accessible financièrement, une maison belle, créative, écologique et durable. Les distributeurs doivent être créateurs […], un exemplaire de la maison sera construit avant la parution du coffret dans notre catalogue».


La construction du prototype débutera en 1993 en région parisienne. Dès sa sortie, la formule trouve immédiatement ses adeptes, pour ne pas dire ses inconditionnels, et bien entendu, comme pour toute proposition novatrice, exclusive et décalée, ses détracteurs.


coffret maison starck 3 suisses

Photo: dossier de presse 3suisses 1994 - Jacques DIRAND

Le « coffret maison Starck des 3 Suisses » est disponible à la vente dans le catalogue 3 SUISSES automne-hiver 94-95! 


Vivement rejetée par le conseil de l'Ordre des architectes, qui la considérait comme une menace pour son pré carré, la Starckhouse est aujourd'hui pleinement acceptée et régulièrement plébiscitée par de nombreux architectes de la jeune génération.


maison Starck

Première maison "Starck 3 Suisses" construite, le prototype pour le catalogue mais aussi la propre maison du designer  [1994] 

PhotoJacques DIRAND - Dossier de presse 3 suisses 1994


“The Starck House 3 Suisses is the best architecture I ever made, definitely the most advanced architecture. It doesn’t look like something by Jean Nouvel or Zaha Hadid – it looks a little classic for the most advanced prototype of the modern house. This is because sometimes the modernity is not in the design, but somewhere else, and it’s in the “somewhere else” that it’s interesting.” - Philippe Starck - 2007

 

A Harvard Design Magazine Reader -The New Architectural Pragmatism - William S. Saunders, Editor.


 

«Je voulais une maison honnête, sentimentale, avec de vrais matériaux qui ne vieillissent pas mais qui se patinent. Des espaces nobles, peu de couloirs, peu de portes, de la lumière partout...» - Philipe Starck - 2021

 

https://www.larchitecturedaujourdhui.fr/philippe-starck/


maison starck

 

Exclusivité

 

Nous sommes en 1994, le magazine "ELLE DÉCORATION" propose une visite guidée du prototype de la maison Starck, à l'occasion de la sortie du catalogue des 3 Suisses automne-hiver 1994/1995.

 

COMMENCER LA VISITE


La résidence principale de Philippe STARCK

Philippe Starck a résidé et travaillé plusieurs années à partir de 1994 dans sa propre Starckhouse. 

 

"J'ai habité cette maison près de 15 ans, c'était la maison du paradis" - P. Starck


MAISON PHILIPPE STARCK

Un nouvel engouement pour la Starckhouse

 

Après sa sortie, l'opération fut considérée par certains observateurs comme un échec commercial.  Peu de maisons seront construites l'année qui suivra la mise en vente du coffret. Mais depuis, le temps a fait son œuvre. La Starckhouse connaît aujourd'hui un nouvel engouement. Fortement ancrée dans la mémoire collective, elle resurgit dans les esprits. Ils étaient adolescents ou jeunes adultes lors de la sortie du catalogue 3 Suisses, beaucoup ont rêvé habiter un jour cette maison. Aujourd’hui, ils ont pour certains d’entre eux les moyens suffisants pour la construire afin d’y passer des vacances en famille ou d’en faire leur résidence principale.

 

La génération Y s’intéresse également de plus en plus au concept qu’ils ont généralement découvert sur le Web. Résidents des grandes métropoles où le prix du m² est devenu pour beaucoup inabordable, où le stress lié  à la densité de population est de plus en plus prégnant et difficile à supporter au quotidien, ils souhaitent aujourd’hui s’installer dans nos campagnes. La maison Starck propose un mode de vie en parfaite adéquation avec la demande actuelle. La connexion directe avec la nature grâce sa transparence qui offre une vue à 360°, sa terrasse périphérique couverte aux multiples expositions permettant de profiter de l’extérieur même les jours de pluie, sa conception écologique et durable, sa sobriété, son histoire singulière, sa poésie et son charme intemporel font de la Starckhouse une alternative aujourd'hui recherchée face aux autres propositions du marché immobilier. 

 

Combien coûte la construction ?

 

Le prix est variable en fonction des particularités du terrain (géologie, dénivelé, accessibilité...), de la qualité des matériaux utilisés, des équipements installés. Pour vous donner un ordre de grandeur, nous pouvons prendre pour exemple une maison construite par un cabinet d’architecte dans le SUD-OUEST (33) pour un montant de 380.000€, MOE (maitrise d’œuvre) comprise. (Contraintes du terrain : moyennes - Qualité de la construction et équipements: excellente).

 

En 1994, le chiffrage détaillé réalisé par les architectes du projet pour la maison avec auvent était de 1 146 882 francs, soit 256 000 euros en coût constant (coût corrigé de l'inflation) et 839 688 francs, soit 187 400 euros pour la version sans auvent.

 

Les droits, comment ça marche?

  

Le plus simplement du monde, un coffret = une maison. La maison est adossée au coffret, tel un tableau à son certificat d’authenticité. Si vous construisez cette maison, il faudra pouvoir justifier à tout moment que vous disposez d'un coffret numéroté avec ses plans originaux, donc des droits. Le coffret sera bien entendu conservé durant toute la vie de la maison, si vous la vendez, vous devez fournir le coffret au nouveau propriétaire.


maison philippe Starck

Première maison "Starck 3 Suisses" construite, le prototype pour le catalogue mais aussi la propre maison du designer  [1994]

PhotoJacques DIRAND - Dossier de presse 3 suisses 1994

Cette photo illustre la parfaite intégration de la maison dans son environnement naturel. A noter, ses matériaux nobles et naturels, sa transparence, ses poteaux porteurs en bois qui font référence à la verticalité de la forêt, ses troncs bruts du auvent qui servent de transition entre intérieur et extérieur... Le commentaire de notre lectrice Adèle, représente parfaitement le sentiment qu'elle procure lorsqu'on la découvre.

 

"Quelle élégance et quel charme! une maison écologique avec un supplément d'âme, elle semble apparaître subtilement comme dans un rêve, discrète et entièrement intégrée à son environnement, noyée au milieu de la forêt, comme si elle avait toujours été là, comme si elle en faisait partie au même titre que les arbres qui l'entourent." 

MAISON STARCK 3 SUISSES

la maison 3 Suisses dessinée par Philippe STARCK en 1994- PhotoJacques DIRAND - catalogue 3 Suisses 94-95

MAISON STARCK

la maison 3 Suisses dessinée par Philippe STARCK en 1994 - Terrasse. PhotoJacques DIRAND - Dossier de presse 3 suisses 1994

MAISON STARCK

la maison 3 Suisses dessinée par Philippe STARCK en 1994 - Chambre à l'étage. PhotoJacques DIRAND - Dossier de presse 3 suisses 1994


Vue aérienne d’une Starckhouse, nichée dans un écrin de verdure.

maison starck

La Starckhouse est conçue dès l'origine pour être implantée en zone faiblement urbanisée (campagne, bord de mer, forêt...). De par ses quatre façades vitrées ouvertes sur l'extérieur, elle nécessite une surface de terrain au-dessus de la moyenne, plus de 4000 m² dans l'exemple ci-dessus.


"On me parle encore aujourd'hui de la Starck House"

 

"En 1994, j'ai réalisé en collaboration avec le catalogue de vente par correspondance les 3 Suisses la Starckhouse, une maison de 140 mètres carrés, à la fois belle et très ouverte sur l'extérieur, et vendue en kit sous forme de plans. Elle n'est plus en vente, mais je rencontre encore des gens qui me disent qu'ils voudraient en acheter une!" Philippe Starck - 2008.

 

Challenges magazine - au chaud et en sécurité dans sa maison en bois.


Ils en parlent

Philippe Starck : Cette maison-là c’est un petit peu la maison schématique de l’enfance que je n’ai pas eu, c’est à dire que je dois sûrement régresser, ou alors j’ai atteint peut-être, l’inconscient collectif. Cette maison-là c’est directement issu des tests qu’on faisait étant petit à l’école où on descendait dans la rue on allait voir les gens, on leur disait « - Quelle est la couleur ? », ils disent « - Rouge. - Quel est l’instrument de musique ? - La trompette. - Quel est l’outil ? - C’est le marteau. Quel est l’animal? - C’est le lion. » Et évidemment si on demandait « - Quelle est LA maison ? », ils dessineraient cette maison schématique où il y a les 4 pentes : c’est la maison enfantine. L’important pour nous c’est de multiplier les moyens de s’approprier le mieux la maison. Alors il faut qu’il y ait un toit, et pour soutenir un toit, il faut qu’il y ait des colonnes, alors cette maison a seize colonnes. Alors on a fait exprès (c’est une idée de Patrick Bouchain qui est excellente) de prendre des troncs bruts pour que les gens la touche. Moi, celle que j’ai faite en premier : j’ai acheté des gouges à bois, des ciseaux à bois et j’ai commencé à la sculpter. J’ai fait ma colonne, mon totem et ma fiancée va en faire une autre et ma fille va en faire une autre et comme il y en a beaucoup, tous mes amis vont en faire et quand ils vont arriver dans cette maison ça sera pas la maison d’un ami, ça sera déjà aussi leur maison parce que la maison où ils vont passer le week-end, quelques jours, a déjà quelque chose d’eux.

 

Patrick Bouchain : Ce que j’aime chez Philippe, c’est cette façon simple de décrire les choses et que le moindre petit dessin qu’il fait, l’essentiel y étant, on a envie de le construire et quand on raisonne comme ça, tout est simple. On sait qu’on aime un pull en laine parce qu’il est chaud et qu’il ne gratte pas. Et bien, il a imaginé cette maison de telle façon qui est « je décris ce que je veux par rapport à ce que j’ai vu », car il est bien nourri de ce qu’il a vu. C’est réellement une maison imaginée par un contemporain, produit par des entreprises contemporaines dans le temps réel avec les objets et les matériaux qui existent sur le marché.

 

Philippe Starck : Cette maison a été faite pour qu’il y ait une cellule centrale, la cellule dont on est sûr, mais que le auvent avec le corridor tout autour fasse déjà le plafond et le plancher. Autrement dit comme cette maison est symétrique, si j’ai besoin, si j’ai un autre enfant, quasiment en 48 h, je fais la chambre et la salle de bain, si j’ai besoin d’un bureau…Autrement dit cette cellule est faite pour être autrement agrandissable. Aujourd’hui si vous regardez les maisons, 90%, sauf quelques petites maisons paysannes planquées au fond d’une forêt ne sont pas là pour le plaisir de l’habitant, elles sont là pour montrer. C’est à dire qu’on a travaillé toute sa vie, on a fait ses économies et dés qu’on a construit son nid, ça ne va pas devenir un nid mais une arme pour écraser le voisin, pour le mépriser, lui montrer qu’on a bien réussi dans la vie : « Regarde, toi tu es dans une cabane, moi je suis dans un château ! ». Et l’architecture française est ça : nous sommes tous des Louis XIV. Depuis que le prototype est fini les gens disent : « C’est un pavillon chinois ! », oui, pourquoi pas. « C’est une isba russe ?! », oui, évidemment. « C’est complètement une maison californienne. » Sûrement. « Le ravissant petit pavillon de chasse, on pourrait le croire au fin fond du château de Versailles ? », oui, bien sûr. Et tout le monde y trouve sa maison et ça c’est vital, comme il faut trouver son lieu, comme il faut trouver l’amour de sa vie, comme il faut trouver son « son », comme il est souhaitable de trouver son tableau, son image et bien il faut trouver sa maison à soi. Ce moyen de faire connaître mon expérience, mon aventure pour ma maison et pour la maison de tout le monde, ce que j’espère être la bonne maison, c’était évidemment les 3 SUISSES, autrement dit la vente par correspondance, autrement dit un vecteur populaire dans le sens noble, quelque chose qui est lu par la quasi totalité des français. Moi je parle d’une maison qui n’a pas d’idée préconçue à la base, qui part de ce schéma lavé, informel que tout le monde a un petit peu dans la tête mais surtout, tout part de l’oreiller, de quand je vais me lever, qu’est-ce que je vais voir ? Le samedi matin je vais pas travailler, je vais prendre le petit déjeuner avec ma famille et je voudrais qu’il y ait le rayon de soleil qui arrive sur ma théière. C’est ça une maison qui va de l’intérieur vers l’extérieur qui sera belle si elle reflète le bonheur des gens qui y habitent, une maison qui tirerait son élégance du bonheur intérieur et ça c’est fondamental. Ça peut paraître tout bête mais je crois que c’est quelque chose qui a été affreusement oublié et c’est ce qui fait aujourd’hui que nos campagnes, nos villes se remplissent de non-sens et que les gens sont malheureux. C’est une maison justement qui essaie simplement de remettre les compteurs à zéro, pas une maison démonstrative pour montrer à quel point je sais bien dessiner. C’est juste une maison qui essaie d’être honnête...

 

Daniel Richard : Ce sera une maison accessible, une maison belle, créative, écologique et durable. Les distributeurs doivent être créateurs ...